HIPPOCAMPE : trois objets complémentaires

 

- une revue semestrielle littéraire et artistique : 160 pages mêlant entretiens, essais, textes de création, portfolios, rubriques récurrentes.

- un journal critique bimestriel : 32 pages sur l'actualité des arts, de la littérature et des idées

- une maison d'édition qui publiera des essais, des carnets, des nouvelles, de la poésie, des romans, des récits...

 

Trois domaines éditoriaux portés et enrichis par une programme d'événements et un site web.

 

 

La revue, le journal et la maison d'édition sont édités par HIPPOCAMPE EDITIONS structure associative (loi 1901) installée à Lyon, au coeur de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le financement de nos activités éditoriales est assuré par les ventes en librairies ou par correspondance, par les abonnements et par des partenaires publics et privés. Nous bénéficions pour l'année 2016 de l'aide du Centre national du livre, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et de la Fondation Salomon.
                                                      

 

 

LA REVUE HIPPOCAMPE : ESSAI DE DEFINITION

L'hippocampe est un animal marin hippocéphale, ancestral et atemporel, une créature mythologique, mais il s'agit également d'un secteur du cerveau qui joue un rôle primordial dans le processus de mémorisation. Il contribue à l'anticipation dans le présent grâce à l'exploitation et à l'analyse des traces du passé.

C'est au croisement sémantique de ces termes que se place la revue littéraire et artistique Hippocampe qui est imprégnée de problématiques contemporaines, mais traitées en dehors du flot de l’actualité, en suivant une ligne transchronologique et pluridisciplinaire. La revue remet constamment en chantier la question du montage qui fut pensée par trois intellectuels de la première moitié du XXe siècle, dont nous revendiquons l'héritage : Walter Benjamin avec son Livre des Passages, Aby Warburg avec son Atlas Mnémosyne et Georges Bataille dans sa revue Documents.

Deux fois par an, la revue confronte des essais, des entretiens, des textes de création, des portfolios dans des cahiers organisés en cinq temps : Recherches et idées / Créations / Rubriques (radio, traduction, enquête) / Dossier thématique / Notes de lecture. Un montage complexe que seul le médium de la revue permet de mettre en scène. 

 

Rédacteur en chef : Gwilherm Perthuis.
Comité de rédaction : David Collin, André Gabastou, Frédéric Khodja, Anne Maurel, Camille Paulhan, Gwilherm Perthuis.

gwilherm.perthuis(arobas)gmail.com

 

Création : juin 2009
Parution : printemps et automne

Description technique : 26 x 20 cm / 128 pages / 1000 exemplaires / 
Semestriel (printemps et automne) / ISSN 1962-2015      

Diffusion/Distribution : R-diffusion.

 

 

 

LE JOURNAL HIPPOCAMPE

Tous les deux mois le journal critique Hippocampe rassemble des compte-rendus de lecture, des entretiens, des critiques d'expositions, des enquêtes, des focus sur des lieux de création, des portraits ou des chroniques thématiques... La poésie contemporaine, la radio, la photographie y sont évoqués ainsi que la littérature, les arts visuels, la philosophie, ou l'évolution des médias... La ligne éditoriale du journal tient dans le dialogue fécond entre la culture et les idées, qui prend forme dans des textes longs et fouillés. Désormais, le journal Hippocampe paraît cinq fois par an dans un nouveau format (34 x 24,5 cm) et une nouvelle pagination de 24 pages. Le support papier permet de maintenir une qualité de lecture et une circulation de l'information différente de celles observées sur le web - médium complémentaire. Le journal est disponible dans une trentaine de librairies en France, en Suisse et en Belgique. Des formules d'abonnement permettent également de recevoir directement dans sa boite à lettre l'intégralité des numéros de l'année. 

Dans un contexte de concentration des médias et de replis de la critique, le journal Hippocampe propose un espace d'expression totalement libre et dégagé de toute influence. Un espace détaché du sensationnel, de la séduction facile, qui rassemble des contenus choisis et exigeants, mais accessibles au plus grand nombre, pour penser et débattre.

 

Les rubriques régulières du journal critique Hippocampe :

- critiques d'expositions et de livres
- chronique radiophonique
- paysage des revues
- écho de l'étranger
- focus sur un lieu
- mémorial (écrits intimes)
- enquête
- portrait
- chronique poésie
- idées/philosophie
- photographie/cinéma

 

Rédacteur en chef : Gwilherm Perthuis

Rédacteurs : Delphine Alleaume, David Collin, André Gabastou, Alexandre Mare, Côme Martin, Anne Maurel, Camille Paulhan, Hugo Pradelle, Septembre Tiberghien.
Chroniqueurs : Anthony Dufraisse (écrits intimes), Thierry Gillyboeuf (poésie), Paul Ruellan (revues).
Auteurs réguliers : Jean-Claude Hauc, Michel Ménaché, Jean-Jacques Salgon.

 

Création : octobre 2012

Parutions : février, avril, juillet, octobre, décembre.

Description technique : 24,5 x 34 cm / 32 pages / 1000 exemplaires / 
Bimestriel (5 numéros par an) / ISSN 2268-0918

 

 

 

LA MAISON D'EDITION

(à venir)

 

 

LE SITE WEB

Le site internet permet d'avoir un aperçu complet des sommaires des anciens numéros de la revue semestrielle et du journal critique bimestriel, puis présente le catalogue de la maison d'édition. Cette plateforme donne une idée du contenu publié depuis 2009 sur nos deux supports papier et recense les éléments essentiels pour retrouver les anciens numéros : pour les commander auprès du diffuseur/distributeurs R-diffusion ou directement auprès d'Hippocampe éditions (par Paypal), pour les acheter en librairie, pour les lire en bibliothèque, ou pour acheter la revue en format numérique sur le site de Scopalto, et pour s'abonner... 

Mais ce site est également une revue en ligne qui reprend une sélection du contenu publié dans nos supports papier et édite surtout des textes, des portfolios, des entretiens et des contenus sonores ou vidéos inédits réalisés pour cette plateforme. L'idée est de tirer partie de chaque médium et d'utiliser le site internet pour ce qu'il apporte de plus satisfaisant : les liens, la réactivité, la pluralité des formes... 

 

 

 

UN PROGRAMME D'EVENEMENT

(à venir)

Texte de Jean Starobinski (repris dans la catalogue Giacometti, Balthus, Skira..., Genève, 2009)

La longue place du Molard avait été, aux siècles plus anciens, un port sur le lac. l'un des lieux d'accostage des barques du Léman Elle était devenue, au dix-neuvième siècle, le cœur de la Genève commerçante. Une place presque fermée, presque à l'italienne. En 1943, Albert Skira venait d'y installer ses bureaux. Il allait bientôt entreprendre une publication qui constituait, sous une autre forme, la suite de son Minotaure d'avant-guerre: ainsi prit naissance, dans le format d'un grand journal qu'on pouvait mettre dans sa poche (si elle était assez profonde), le polymorphe Labyrinthe, qui fut, pendant trois années (1944-1946), un rendez-vous des peintres, des poètes, des critiques, des essayistes de quelques tendances politiques diverses et contradictoires.