David COLLIN

Vers les confins
voyages - dérives - épiphanies

(Postface de Claude Chambard)

Récits / 160 pages / 14 x 21 cm / 15 euros
ISBN 979-10-96911-06-6

SORTIE EN LIBRAIRIE : 20/02/2018

 

 

 

 

TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE

 

ECOUTER UN TEXTE DU RECUEIL
LU PAR FRANK SEMELET

 

LIRE UN ARTICLE PUBLIE SUR DIACRITIK (mardi 26 juin 2018)

 

 

« Quitter la terrasse de la Shanghai Library ? Vous n’y pensez-pas ? Hypnotisé par le paysage circulaire qui tournait tout autour de moi, par les tigres qui sautaient sur les tables et mordaient dans les nuages, et parce qu’il paraissait impossible de se lever après tant d’alcool et de vertige, Mignatte souleva doucement le poids mort que j’étais devenu et m’accompagna charitablement jusqu’à mon taxi. »

 

 

Explorateur de sensations, aventurier des mondes intérieurs, j’écris d’un pays lointain, attentif aux rumeurs souterraines, aux télescopages d’histoires, aux moments les plus imprévisibles de l’existence, aux réminiscences incertaines. Il se passe quelque chose, et l’écriture en retrouve l’épaisseur, dénoue les fils de coïncidences qui ont précipité l’avènement de ce bouleversement intérieur, cherche un langage pour dire, pour nommer les faits.
L’épiphanie vient quand on ne s’attend précisément à rien : se laisser surprendre par le minuscule, accepter la dérive, l’illusion du déjà-vu, les hasards qui n’en sont pas. L’épiphanie favorise la fiction, notre capacité à dire ce qui n’existe pas. Walter Benjamin parlait d’illuminations profanes, de main heureuse. En marche vers les confins, j’arpente les routes de l’arrière-pays, d’un continent dont s’estompent peu à peu les rives. Perceptions et voyages dessinent des territoires parallèles. 

Le long de la frontière qui sépare Mongolie et Russie, de l’Inde à la Chine, Vers les confins rassemble une quinzaine de récits publiés dans des revues et des ouvrages collectifs : ce montage permet d'appréhender les tensions entre l’écriture et la pensée, entre le voyage intérieur qui produit du texte, la littérature qui nous emmène ailleurs, et le voyage réel qui favorise l’ensemble.

 

 

Né à Annecy en 1968, David Collin vit à Fribourg. Il a publié deux romans, Train fantôme (Seuil, 2007) et Les Cercles mémoriaux (L’Escampette, 2012), de nombreux textes en revue et a dirigé Les Mots du génocide (Metispresses, 2011). Il est également directeur de la collection « Quatre-vingts Mondes » aux éditions La Baconnière ainsi que producteur d’un atelier de création radiophonique, Le Labo (Radio Télévision Suisse). 

 

 

 

TABLE DES MATIERES

 

Prélude


I- Vers les confins

Wagon-frontière
Marché lointain
Point de non-retour (I)
Vivre à part soi
Point de non-retour (II)
Shanghai Library
Delhi visions
Frankenstein à Shillong
Point de non-retour (III)

 

II- Cartographies de l’instant

Cartographie des espaces cachés
Dérives
Paris perdu

 

III- Illuminations & contre-feux

Train clandestin pour Barcelone 
Point d’extase
Incendie
Chutes

 

IV- Déjà-vus

 

Epilogue : à l’assaut contre les frontières

Postface, par Claude Chambard

 

 

 

TELECHARGER LE COMMUNIQUE DE PRESSE

 

ECOUTER UN TEXTE DU RECUEIL 
LU PAR FRANK SEMELET

 

 

 

 

 

 

DIFFUSION/DISTRIBUTION :

HIPPOCAMPE EDITIONS - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06-88-24-20-06