Thomas BAUMGARTNER
L'Hypothèse du baobab

Récit / 72 pages / 14 x 21 cm / 13 euros
ISBN 979-10-96911-17-2

A PARAITRE LE 25 JANVIER 2019

 

 

DIFFUSION/DISTRIBUTION :

HIPPOCAMPE EDITIONS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06-88-24-20-06

 

 

 

« Ne pas penser l’espace numérique a priori. Ne pas le penser plat, ne pas le penser concurrentiel, ne pas le penser formaté, ne pas l’anticiper. On verra plus tard. Si la radio n’est pas une matière artistique, elle doit se penser comme proposition – au moins en partie. Faire aimer ce que l’écoutant ne pensait pas qu’il aimerait. Cet axiome doit être, pour une partie des « fabricants d’ondes », une éthique (grandiloquent) ou une option constante (moins grandiloquent, on peut sortir en ville avec) comme une lame évidente dans son couteau-suisse. Les stratèges, s’ils sont forts, sauront faire. Tu n’as pas le choix, de toute façon, sinon la grande convergence finira par nous faire émettre une seule note, voire une seule fréquence, une belle infrabasse ronronnante, hors du sens, toute en flatterie. Il paraît que la lettre la plus cherchée dans le(s) moteur(s) de recherches est la lettre E. Nous ne ferons donc plus que des E, afin de maximiser nos chances d’être référencés dans les tout premiers rangs. »

 

 

LE LIVRE

La radio est une machine magique. Même si plus personne ne s’en étonne, rappelons qu’elle permet à l’être humain de sortir de son corps et de se projeter vers des milliers de lieux différents en même temps. Conscient de cette incongruité, ce livre prend la radio entre ses mains et la malaxe.

Ainsi, on découvre une théorie selon laquelle, avant l’invention et l’usage du micro, le monde n’était qu’anarchie et catastrophe. Une autre hypothèse avance que, s’il n’y avait pas de murs dans les studios de radio, les sons s’accumuleraient au sommet des arbres, comme des ballons d’hélium à la sortie de la fête foraine. On nous dit aussi que la mort d’Elvis Presley aurait interrompu un message des extra-terrestres envoyé par les ondes. Ou que la télépathie serait la seule vraie concurrente de la radio.

Ce sont quelques unes des questions abordées très calmement ici, où l’on passe d’un doute à l’autre. On échaffaude, on comble, on botte en touche, on fait des parallèles, on fait dire, on se fait des croche-pieds, on rend hommage. On dessine à main levée le portrait buissonnier d’une radio contemporaine à facettes.

La radio échappe toujours, ce livre lui court après. En zigzags.

 

 

 L'AUTEUR

Thomas Baumgartner a travaillé à Radio Nova, France Culture, Le Mouv’, Arte Radio... Il a par ailleurs co-fondé Live Magazine, « la revue vivante des histoires vraies ». Il a publié notamment L’Oreille en coin, une radio dans la radio (Nouveau monde, 2007), Le Goût de la radio et autres sons (Mercure de France, 2013), La Bosse du géranium (Hermann, 2013), Longtemps je me suis couché de bonne heure pour raisons de sécurité (Le Monte-en-l’air, 2015).

 

 

 

DIFFUSION/DISTRIBUTION :

HIPPOCAMPE EDITIONS
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06-88-24-20-06